10 febbraio 2010


Alla puntata di sabato prossimo di A l'improviste, programma di Anne Montaron per France Musique, partecipa in solitaria uno dei campioni della scuderia Nato, il chitarrista Raymond Boni. Sabato 13 febbraio 2010, con inizio a mezzanotte.

Décrit comme une sorte d'enfant de Django et Cecil Taylor, Raymond Boni joue en compagnie du saxophoniste André Jaume et de Joe McPhee, qui devient un compagnon essentiel du guitariste pour une collaboration durable (en diverses formations ponctuées de duos essentiels). Autre duo important, celui qu'il forme avec le saxophoniste Claude Bernard. En 1980 au festival de Chantenay-Villedieu, il rencontre Violeta Ferrer avec qui il enregistre à deux reprises. Il joue alors en trio avec Lol Coxhill et Maurice Horsthuis. Il se produit avec Lol Coxhill à diverses reprises aux festivals d'Angoulême et de Chantenay-Villedieu ainsi qu'avec Tony Coe, Joëlle Léandre, Annick Nozati, Toshinori Kondo, Jac Berrocal ou Sven Ake Johansson. Il est l'un des permanents de ce festival où, en compagnie de Terry Day et de Max Eastley, il crée les Mistrals qui enregistrent leur unique disque au titre éponyme. Il compose et participe comme acteur et musicien à des spectacles de danse avec la danseuse et chorégraphe Geneviève Sorin. Avec elle, il fonde Boni's Family avec son fils Bastien à la contrebasse (After the Rap). Il est membre fondateur du Big Band de Guitares qu'il quitte après le premier disque, travaille avec le quatuor Balanescu ou l'ensemble Louzadzak de Claude Tchamitchian. La discographie de ce guitariste hors normes est imposante. Il enregistre désormais pour Emouvance.
Raymond Boni travaille actuellement en duo avec Hamid Drake ou avec le groupe Next to You (Joe McPhee, Daunik Lazro, Claude Tchamitchian). Lors de Minnesota sur Seine 2008, il retrouve la comédienne Violeta Ferrer avec qui il joue les Poemas de Federico Garcia Lorca et se produit en duo avec Anthony Cox.