13 maggio 2013



Trova finalmente documentazione, seppur parziale, uno dei più sofferti progetti degli ultimi anni degli Art Zoyd: Armageddon, operetta cantata unicamente da robot ideata da Gérard Hourbette per la città di Lille, capitale europea della cultura nel 2004. Uno dei compositori coinvolti, Kasper T. Toeplitz, dice la sua: http://www.sleazeart.com/SA_docs/SA_textes/armageddon.pdf

En 200041 après l’invention du tourne-disque, les hommes se sont fait la belle, c.a.d. qu’ils ont disparu, corps et bien, mais pas leur âme ni les anges. Heureusement qu’il reste les robots d’industrie dont le rôle et la raison seront de rejouer sempiternellement les grands mythes humains: «La Guerre des Gaules», l’opération «Tempête du Désert» et «Armageddon», des opérettes au style inimitable, pleines de tueries, de massacres et de liquidations. Les musiciens perchés en haut de l’arène sont comme une assemblée des anges, effleurant les instruments électriques (capteurs, Theremin, infrarouges). D’autres en bas soufflent les trompettes de la renommée et celles de Jéricho... Les robots, dont chaque gueule est un haut-parleur, sont au nombre de vingt et un: douze sont un chœur articulé d’anges thaumaturges. Aucune voix humaine, rien que de la synthèse vocale: paroles et chants barbares aux doux chuintements métalliques des premiers ahanements humanotypes, un vrai livret d’opérette avec entrées et sorties, interjections, interventions divines, dialogues parlés, quiproquos et, pour finir, une guerre armée: un vrai carnage.

http://www.artzoyd.net
https://www.facebook.com/pages/Art-Zoyd/267913070365