14 ottobre 2014


I sassofonisti Sylvain Rifflet e Jon Irabagon rincorrono lo spirito e le visioni musicali del poeta di strada Louis Thomas Hardin (cioè Moondog) con un progetto multimediale presentato da Jazz Village in doppia versione audio e video: Perpetual Motion.

Moondog, compositeur épris de musique médiévale, clochard céleste proche de Charlie Parker, pionnier des samples et du minimalisme, a fait partie des génies méconnus du XXe siècle. Ce Viking de la sixième avenue a hanté l’asphalte jungle new-yorkaise et les esprits de l’époque, transcendant les chapelles musicales: Arturo Toscanini, Leonard Bernstein, Janis Joplin, Allen Ginsberg, Philip Glass ou encore Terry Riley l’ont ainsi fréquenté. Si le surréaliste personnage a quitté le monde des vivants, son âme habite toujours nombre de musiciens. C’est sur ce terrain que se place Perpetual Motion, la création-événement conçue par Sylvain Rifflet avec son confrère saxophoniste américain Jon Irabagon, qui convie son brillant quartet Alphabet, la pianiste Eve Risser, et même deux chorales de collégiens de Bobigny. L’enjeu: réinvestir la musique de Moondog. Un pari passionnant et totalement abouti.

https://www.facebook.com/jazzvillagemusic/posts/789352181128053
http://www.discogs.com/artist/263532-Moondog-2