14 gennaio 2015


Interviste e ampie porzioni del concerto meta-cageano tenuto a Marsiglia lo scorso 19 dicembre nell'ambito del festival Nuit d’Hiver dai ragazzacci - il nome è un omaggio a George Antheil - Daan Vandewalle, Arne Deforce, Jean-Marc Montera e Chris Cutler: Bad Boys presentati da Anne Montaron nella puntata di sabato scorso del programma A l’Improviste, per France Musique.

Jean-Marc Montera est venu illustrer la thématique de ce festival hivernal (12ème édition) "Repeat or not repeat, that is not the question" en improvisant avec trois autres musiciens - ceux du quartet Bad Boys - autour de partitions graphiques de John Cage et Earl Brown. Ce quartet - qui emprunte son nom au surnom donné dans les années 20 au pianiste George Antheil - s'est formé en 2008 et est une émanation de l'EIC (Ensemble d'Improvisateurs Européens), imaginé par le pianiste belge Daan Vandewalle. Cet Ensemble s'emploie à jouer des partitions graphiques ou ouvertes (celles d'un Christian Wolff, John Cage ou Cornelius Cardew…) toute en gardant une grande liberté de manoeuvre. Les improvisations des Bad Boys lors de ce concert marseillais suivent certaines règles; elles évoluent autour de trois partitions graphiques: Variations IV et Four6 de John Cage et December 1952 de Earle Brown. Chaque musicien suit un système ou un parcours qui lui est propre à l'intérieur de ces pièces obligées. Il doit également impérativement se taire à un moment du concert (3 minutes de silence par musicien). Le tout n'est pas concerté, ni prémédité. Bien entendu, ces règles peuvent être chamboulées à n'importe quel moment... On est Bad Boy ou on ne l'est pas!

http://www.grim-marseille.com/grim/NuitdHiver.html
http://www.francemusique.fr/personne/bad-boys
http://www.francemusique.fr/emission/l-improviste/2014-2015/l-improviste-au-festival-nuit-d-hiver-1-01-10-2015-23-00