16 aprile 2016


Lo si è atteso per anni. Ora è qui, per la gioia di grandi e piccini: L'école de Canterbury, magnum opus di Aymeric Leroy, suo quarto titolo per la francese Le Mot Et Le Reste. Con una bella presentazione di Jonathan Coe: "La musique de Canterbury mérite-t-elle encore d'être écoutée en 2016? Oui, cent fois oui".

À la fin des années 60, dans la capitale du Kent, Soft Machine et Caravan jettent les bases d’une musique aussi singulière qu’inclassable, au confluent de la pop, du rock progressif, du jazz électrique et de l’avant-garde savante. L’école de Canterbury est née. Viendront bientôt s’y greffer une multitude d’autres groupes, héritiers directs (Matching Mole, Hatfield and the North, National Health) ou cousins plus ou moins éloignés (Gong, Egg, Gilgamesh etc). Point de ralliement improbable de musiciens aux tempéraments et aspirations musicales parfois antagonistes, mais réunis par la grâce d’une authentique collégialité créative, l’école de Canterbury se distinguera par une capacité rare à marier les contraires: complexe et directe, cérébrale et joyeusement anarchique, charmeuse et agressive, intellectuelle et humoristique. Cet ouvrage, nourri d’un considérable travail de recherche et de nombreux entretiens, révèle les coulisses et examine le legs artistique et l’écho médiatique d’une des aventures musicales les plus passionnantes et originales de son temps : plus d’une décennie d’un âge d’or intensément créatif, jalonné d’albums phares vénérés bien au-delà du cercle des connaisseurs, et même devenus pour certains (Rock Bottom de Robert Wyatt) des références universelles.

http://lemotetlereste.com/auteur/aymeric_leroy
http://lemotetlereste.com/musiques/lecoledecanterbury
http://lemotetlereste.com/pdf/feuille_3026.pdf
https://canterburyscene.wordpress.com
http://calyx.perso.neuf.fr