07 febbraio 2020


E appuntamenti dal vivo attendono presto la nuova formazione a dodici dei Magma, dopo la dipartita del 'veterano' Philippe Bussonnet, di Benoît Alziary e Jérome Martineau-Ricotti (e prima ancora quella del buon James MacGaw): una dozzina di concerti, alcuni in veste ancor più estesa ed orchestrale, da fine mese fin quasi a metà maggio. Informazioni: http://www.magmamusic.org/fr/concerts

Groupes et modes passent, quelques uns restent, et durent. Très au delà du simple spasme musical et de l’effet de mode, Magma s’est imposé dès 1970 avec une musique libérée des connivences et des clichés, une musique violente, virtuose, sans pareille. Christian Vander, batteur et fondateur du groupe, a joué ses premières rythmiques sous la direction d’ Elvin Jones, et il a grandi comme une des mémoires du jazz des années 50/60, avec sa vision propre.
Avec Magma, il se démarque très vite de ses contemporains et évite la facilité. Musicien rigoureux, farouchement exigeant, il hypnotise dès qu’il joue ou chante, et ouvre les voies d’une polyrythmie puissante et implacable. Les musiciens qui l’entouraient alors, sont tous aujourd’hui de grands noms de la musique contemporaine. Ils s’appellent: Jannick Top, Michel Graillier, Claude Engel, Bernard Paganotti, Didier Lockwood…
A l’image d’un Miles Davis, Vander reste un grand formateur de talents. Son attitude provocante et décalée avant l’heure, son originalité vocale, lui ont valu maints procès d’intention. Et pourtant sa musique est toujours présente, indépendante, indomptable, vibrant aux muses de son inspiration grandiose tels John Coltrane, Igor Stravinsky, Bach ou encore Carl Orff. Un musicien capable de ne pas être musicalement sectaire reste un phénomène rare. Un musicien libéré des structures du show-business est une exception.

http://www.magmamusic.org